1

Diner chez Jamie !

Pour ce noël, j’ai eu la chance d’avoir un gros weekend à Londres, restaurants inclus (choisis par ma moitié). L’un d’entre eux était le FIFTEEN, du célèbre Jamie Oliver. Malheureusement pas de photo avec le chef qui s’occupe plus maintenant de ses livres et émissions que de la brigade du restaurant. Néanmoins un repas fort copieux et bon. Mais qui ne ressemble pas à Jamie (enfin de ce que j’en connais par le biais de ses livres par exemple…). J’en garde quand même un très bon souvenir !!




Mozzarella marinée

La mozzarella, c’est tellement bon que je ne m’en lasserais jamais ! Bon évidemment, je ne parle pas des trucs sans goût mais d’une bonne mozza de bufflonne voire même de burratta (la combinaison magique de mozza de bufflonne avec un cœur crémeux…). Voici donc un petit truc pour la rendre ENCORE meilleure ! A manger seul(e) ou à partager …

Pour une boule de mozza : 1 boule de mozzarella de buflonne (ou un burratta) – 4CS d’huile d’olive extra vierge – 1CS de citron (ou vinaigre de vin vieux) – Fleur de sel – Poivre noir fraichement moulu.

* Si vous utilisez de la mozza *

Déchirez votre mozza dans un bol en morceaux moyens. Couvrez avec l’huile, le citron (ou le vinaigre), du poivre. Ajoutez des câpres (1CS) si vous aimez ça. Mélangez bien à l’aide d’une cuillère et parsemez de fleur de sel. Filmez et laissez à température ambiante pendant 1h. Placez sur une assiette les morceaux, couvrez avec le reste de marinade. Plantez quelques piques dans les morceaux et c’est parfait pour un apéritif simple et rapide.

* Si vous utilisez de la burratta *

Surtout gardez votre burratta entière ! Placez dans un bol. Couvrez avec l’huile, le citron (ou le vinaigre), du poivre. Tournez la boule à l’aide d’une cuillère dans la marinade et parsemez de fleur de sel. Filmez et laissez à température ambiante pendant 1h. Placez sur une assiette , couvrez avec le reste de marinade. Râpez du zeste de citron sur le dessus. Et devant vos invités ou tout seul, coupez délicatement la burratta en 2. La crème va alors sortir comme dans un fondant au chocolat. Le goût acide du zeste tranchera avec la rondeur et le gras du cœur de crème. Personnellement, c’est un plaisir solitaire que j’accompagne avec un cœur de sucrine. 🙂




Crème de boudin blanc en canapé

Avec les verrines et les siphons, les canapés sont devenus les oubliés de nos apéritifs. La dernière fois que j’ai eu du monde à la maison, j’ai eu envie de faire un peu différent. Voici donc une recette de canapé à la crème de boudin blanc simple, rapide et goûteuse pour vos apéritifs !

Pour 1 fournée : 1 sachet de toasts ronds – 4 boudins blanc – 1cc de cannelle moulue – des pistaches non salées – 2CS de crème liquide entière – 2CS de crème fraîche épaisse entière – Sel/Poivre.

Commencez par retirer la peau des boudins crus et coupez-les en dés. Placez-les dans un plat allant au micro-ondes.

Ajoutez la crème liquide, salez, poivrez et terminez par la cannelle. Mélangez bien. Couvrez et faites cuire au micro-ondes pendant quelques minutes. Quand le boudin est cuit, mélangez de nouveau et lissez avec un mixer plongeant. Ajoutez une 1e cuillère de crème épaisse et mélangez. La consistance doit être crémeuse et pas trop liquide (ça doit se tenir sur un toast). Si la texture est encore trop épaisse, ajoutez la dernière cuillère de crème. Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.

Placez la crème dans une poche munie d’une douille lisse large. La mise en place sera bien plus facile. Réservez à température.

Au moment de l’apéritif. Faites griller vos tranches au grill quelques minutes. sortez-les et faites les tiédir sur une grille pour qu’ils ne se ramollissent pas. A l’aide de la poche, placez une dose de crème de boudin sur chaque toast. Placez des pistaches sur le dessus (elles peuvent être entières ou concassées). Garnissez un plateau avec vos canapés et servez !




Restaurant – London Gordon Ramsay ***

Un joli cadeau de Noël 2012 de mon mari. Un voyage à Londres avec un dîner dans le 3 étoiles de Gordon Ramsay. Un moment tout à fait inoubliable !  Le personnel est charmant, quelques français dans le lot, ça permet de discuter plus longtemps quand on est les derniers clients. En cadeau, le menu signé par le chef exécutif de Gordon. Un vrai BONHEUR !




Rôti de veau façon orloff

Toujours compliqué de savoir ce qu’on va faire comme plat principal à Noël. Moi je n’aime pas trop manger tous les ans la même chose. Alors pas de chapon ni de dinde… Pourtant on reste dans la viande blanche avec de rôti de veau orloff.

Pour 6 personnes : un rôti de veau de 600g – 5 tranches de fromage à raclette nature – 7 tranches de bacon – 1CS de fond de veau – 15cl de riesling – 4CS de crème fraiche – 1 noix de beurre.

Si votre rôti est ficelé : retirez la ficelle et le gras.

Dans une cocotte en fonte, faites fondre une noix de beurre. Faites revenir le rôti 1min sur chaque face. Puis sortez le rôti et posez-le sur une planche (n’oubliez pas de coupez le feu).

Faites 5 incisions profondes dans le rôti et placez-y une tranche de fromage et de bacon. Sur le dessus, posez les 2 dernières tranches de bacon.

Faites chauffez de nouveau la cocotte. Placez le rôti.

Diluez le fond de veau dans 1 verre d’eau. Ajoutez dans la cocotte le vin et le fond de veau dilué. Faites mijoter à demi couvert pendant 45min. Le jus doit diminuer et épaissir au fur et à mesure.

Une fois cuit, retirez le rôti et déglacez la cocotte avec la crème (hors feu). Tranchez la viande et servez de suite avec le jus crémeux.

Ce rôti peut être accompagné de pâtes fraiches (ce que j’ai fait), de purée, de petits légumes rôtis.




Rillettes coquées au citron

Les rillettes, ça ne fait pas vraiment Noël. Et puis mis à part tartinées sur un bon pain de campagne… La façon de les manger est assez restreinte. J’avais donc envie d’étonner mes invités. Pour casser le côté gras des rillettes, je me suis dit que le citron serait parfait. Voilà comment sont nées ces petites billes.

Pour 20 billes : 20cl de jus de citron frais – 300g de rillettes de poulet rôti – 6g d’agar-agar – des piques en bois.

Préparez une assiette légèrement creuse avec du film étirable pour avoir une surface bien plane.

A l’aide d’une cuillère à parisienne (celle qui sert à faire les billes de melon). Faites 20 billes de rillettes (reformez-les au besoin en les roulant dans vos mains). Placez-y un pique en bois et posez-les délicatement sur le film. Placez au froid au moins 1h.

Pressez vos citrons pour obtenir 20cl de jus sans pulpe. Mettez dans une casserole à feu moyen. Versez en pluie l’agar-agar en mélangeant avec une cuillère en bois (il ne faut pas incorporer de l’air). Mélangez jusqu’à ébullition. Maintenez l’ébullition 2-3min pour que l’agar-agar puisse agir. Coupez le feu et transvasez dans un bol. Laissez refroidir.

Quand la consistance du jus commence à être gélatineuse, trempez une 1e fois vos billes dans le mélange. Remettez 15min au froid. Replongez ensuite les billes une 2e fois dans le mélange pour que la coque soit bien épaisse.

Laissez au froid au moins 2-3h.

Pour le service, une jolie assiette plate sera parfaite !

N.B. : A faire idéalement le matin, si les billes sont l’apéritif du soir. Elles auront bien le temps de prendre.




Terre-Mer à l’estragon et à la mangue

A Noël, il y a ceux qui préfèrent le poisson ou ceux qui préfèrent le foie gras. J’avais envie de faire plaisir aux 2 cette année. Rien de tel qu’un terre-mer pour les réconcilier. Pour apporter du pesp à l’assiette estragon et mangue sont eux aussi de la partie !

Pour 4 personnes : 4 tranches de foie gras cru – 4 belles saint jacques avec le corail – 4CS de chutney de mangue – 20cl de crème liquide entière – 2CS d’estragon ciselé – 1 belle noix de beurre – 1CS d’huile d’olive

La veille :  Dans une casserole faites chauffer la crème avec l’estragon sans faire bouillir et laissez infuser jusqu’à ce que le mélange soit froid. Filtrez et placez dans un siphon au froid. le lendemain ajoutez le gaz et placez au froid au moins 2h tête en bas.

Tout se joue au moment de servir parce qu’il y a très peu de cuisson finalement. Donc sur une assiette disposez les saint jacques.

Sortez le foie gras et coupez-les en tranche. Placez-le sur une assiette au froid jusqu’à la cuisson.

Préparez vos assiettes de présentation : 1CS de chutney et de l’autre côté, une pression pour avoir une belle spirale de crème montée à l’estragon/

Dans une poêle faites fondre le beurre avec l’huile. Faites chauffez en même temps une poêle à sec (feu doux).

Placez les saint jacques sur le beurre fondu 1min de chaque côté pour avoir une belle couleur.

Placez les tranches de foie gras dans la poêle à sec 1min aussi de chaque côté à feu moyen (attention à ce qu’il ne fonde pas trop). Attention aux éclaboussures.

Placez sur chaque assiettes : la saint jacques à côté de la crème d’estragon. Le foie gras poêlé à côté du chutney. A servir de suite. Cela n’attend pas !




Feuilletés au confit de figues

Voilà une recette simple qui peut être faite à la dernière minute. On peut même changer la garniture selon la saison et le type de la soirée. Pour cette fois-ci, on garde l’esprit de Noël !

Pour 6 personnes : 1 rouleau de pâte feuilletée de bonne qualité – 1 petit pot de confit de figues.

Sortez votre pâton 30min avant de l’utiliser.

Préchauffez votre four à 200°C.

Déroulez la pâte, et étalez dessus le confit de figue. Roulez la pâte sur elle même.

Replacez au froid pendant 1h (elle sera plus facile à couper en lamelles).

Sortez le rouleau du froid et coupez des tranches de l’épaisseur 1cm environ . Placez à plat sur une plaque garnie de papier cuisson.

Enfournez pour 30-35min pour que la pâte gonfle et dore joliment.

Garnissez de jolis bols et placez à table tièdes (si vos invités sont à l’heure) froid (s’ils sont en retard).